Sangre Española

La première création de la compagnie en 2011

avec le soutien du Centre d’animation Dunois et de la Mairie de Paris.

portecordoue

“Il y a des choses qui touchent, d’autres qui émeuvent ou donnent à penser et il y en a qui vivent cachées dans les tréfonds de l’âme, démons ou fées, ogres ou sylphides et qui comme des hauts le cœur violents demandent à s’exprimer dans leur force, leur noirceur, leur intensité, leur folie ou leur insoutenable beauté.

Il y a l’âme, l’esprit et il y a le ventre. Que dit-il ? Que cache-t-il ? C’est le centre, le cœur, le siège, le berceau, il est terrible et avide, ce qu’il a à dire il le crie, ce qu’il a à regretter il le pleure, ce qu’il a à célébrer il l’engloutit et ce qu’il a à rejeter il le vomit.

Quand le ventre danse, c’est sur scène la venue au monde, dans la lumière, la douceur ineffable, la douleur, le sang, la violence.

Tout s’abolit et se réenfante, tout grimace, souffre, tout sourit et creuse les joues, tout tourne et disparaît.”

Pascale Pineda.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>